La naissance des Editions Mille Regards

mars 08, 2013 / par / 0 Commentaire

engagement humanisteJ’ai créé Mille Regards par passion.

À l’origine, le voyage.

Je suis né en 1977. Atteint du syndrome de Little, j’ai connu, pendant ma jeunesse, de longs mois d’hôpital et d’immobilisation nécessaires pour corriger, par diverses opérations, ce qui pouvait l’être. Dès 2003, j’ai entrepris de parcourir le monde à vélo. Mon but est double : communiquer une image positive du handicap et partir à la rencontre d’hommes et de femmes dont la force de vie a triomphé des obstacles. Après la France, j’ai traversé avec un ami valide les Amériques Sud et Nord (Chili, Bolivie, Pérou et la côte Ouest des USA : 7 000 km en 7 mois). En 2009, je suis parti seul en hiver et en béquilles, de Moscou jusqu’à Pékin par le Transsibérien. Et plus récemment, le Cambodge : “magnifique pays du sourire”.

Un projet d’auteur devenu un projet d’autoédition

En 2010, on m’a proposé d’écrire un livre sur les deux premières aventures. Souhaitant partager les bénéfices du projet avec des associations œuvrant dans le domaine du handicap : contrainte difficilement réalisable pour l’édition traditionnelle, j’ai décidé de rompre (à l’amiable) le contrat qui nous liait à pour créer la mienne. Un pari un peu fou ! Beaucoup de gens m’ont aidé, j’ai également fait de lourdes erreurs (manque de connaissances pratiques)… Et c’est ainsi que j’ai créé le slogan d’édition Milles regards. J’aime à me présenter comme un artisan de l’édition : c’est un milieu fascinant ! Et ça marche.

De Mille Regards à Jecrismonlivre.fr

J’avais avec Mille Regards, commencé une petite activité d’éditeur traditionnel dans le domaine du handicap, et j’étais motivé. Cela s’est avéré plus difficile que je ne l’avais pensé : si le livre « À contre-pied » a bien marché (6 000 ventes + rachat par Pocket en 2017 – comme quoi l’autoédition, cela peut très bien marché), les autres livres que j’ai publiés pour d’autres auteurs en tant qu’éditeur ont eu des vies plus difficiles. J’ai compris que le modèle d’édition traditionnelle allait être difficilement viable.

Lorsque Pocket a proposé de prendre « À contre-pied » pour en faire un livre poche, je me suis dit qu’il était temps d’inventer une autre suite. Croyant que l’autoédition, c’est un modèle qui marche très bien si on a de l’enthousiasme et de l’énergie, j’ai créé un nouveau site pour tout vous dire, gratuitement, sur mon expérience :

− J’écris mon livre ou la fameuse aventure de l’autoédition : lien vers le site ici.

N’hésitez pas à le consulter, à le partager. Profitez-en, il est fait pour cela.
Merci pour votre lecture !